Petits pas timides du Conseil du Trésor, mais c’est loin d’être suffisant

19 février 2019
Négociations

La semaine dernière, après plus de six mois de pourparlers stériles et de retards causés par le gouvernement, les équipes de négo de l’AFPC ont finalement reçu quelques réponses à leurs offres. Un changement d’attitude bienvenu après l’inaction manifestée par l’employeur lors des rencontres précédentes. Malheureusement, ce n’était pas suffisant pour que la négociation débloque.

Les équipes de négo ont présenté à nouveau une série de propositions visant à améliorer les conditions de travail des 90 000 membres qu’elles représentent. Elles ont aussi discuté des contre-offres de l’employeur portant sur la conciliation travail-vie personnelle, y compris les congés de compassion, de deuil et parental, ainsi que des augmentations économiques générales.

« Notre message au gouvernement Trudeau était clair : donnez à la nouvelle présidente du Conseil du Trésor, Jane Philpott, le mandat de négocier une entente équitable », a déclaré Chris Aylward, président national de l’AFPC. « On a fait quelques progrès cette semaine, mais nous nous attendons à en faire bien plus encore lors de notre prochaine rencontre. »

« Si le gouvernement a bougé un petit peu la semaine dernière, c’est parce que nos membres se sont mobilisés et ont mis la pression. À l’évidence, il faudra continuer, et de plus en plus fort. »

« Il y a presque trois ans, le fiasco Phénix commençait. Depuis ce temps, nos membres attendent d’être payés correctement tout en continuant d’offrir à la population canadienne les services publics de qualité auxquelles elle a droit. Ils ne devraient pas avoir à attendre avant d’obtenir les conditions de travail qu’ils méritent. Le temps presse. »

Le Conseil du Trésor a profité de la séance de négo pour annoncer qu’il ne discuterait plus des enjeux communs à la table de négociation commune. Bien que cette façon de faire ralentira inutilement les discussions, les quatre équipes de l’AFPC négocieront toujours d’une même voix, même si elles doivent le faire à des tables séparées.

Des négociations ont eu lieu du 12 au 14 février pour les quatre unités relevant du Conseil du Trésor : Services des programmes et de l’administration (PA)Services techniques (TC)Services de l’exploitation (SV) et Enseignement et Bibliothéconomie (EB).

Il y aura une autre séance de négociation du 19 au 21 mars, à Ottawa.

Soyez de la partie : Le 28 février, l’AFPC lancera une série d’actions d’envergure partout au pays. L’objectif : dénoncer Phénix et réclamer une entente juste à la table de négociation.

La version originale de cet article a été publiée sur le site de l’AFPC.


Autres articles sous: ,