Combattre la désinformation : un message de votre Exécutif national

1 novembre 2019
logo ciu-sdi

Consœurs et confrères,

Comme vous le savez peut-être, la CSN (Confédération des syndicats nationaux), un syndicat actif principalement au niveau provincial au Québec, organise des rencontres depuis quelques temps afin de tenter de marauder les membres appartenant au groupe FB. Récemment, nous savons que des représentants de la CSN ont visité des succursales telles que Niagara Falls, Fort Érié et Vancouver.

Il s’agit là du même syndicat qui a essayé de nous marauder à la fin de la dernière ronde de négociation FB en 2018. Bien que nous sachions que les membres du SDI resteront unis, nous prenons la présence de la CSN au sérieux. Le maraudage peut avoir de graves conséquences sur l’aboutissement de nos négociations. Afficher nos divisions devant l’employeur peut affaiblir notre rapport de force et diminuer nos chances de succès à la table de négociation.

Il n’est pas surprenant de constater que la CSN dit toute sorte de choses pour faire signer à nos membres des cartes d’adhésion, allant même jusqu’à faire circuler des renseignements erronés. Au cours des prochains jours, nous communiquerons avec les membres du groupe FB pour corriger ces faussetés, notamment sur des questions telles que :

  • L’autonomie du SDI. Contrairement à ce qui est véhiculé, les membres du groupe FB n’auraient pas plus d’autonomie sous la CSN. Le SDI gère ses propres affaires : la communication entre le SDI et l’employeur est directe (relations syndicales-patronales), la direction que prend le SDI est déterminée par les personnes déléguées à nos congrès, et nous élisons nos propres représentantes et représentants.
  • Cotisations syndicales. Les cotisations syndicales de la CSN sont d’environ 2 % du salaire réel, ce qui représente 700 $ de plus par année en cotisations au niveau FB-03.
  • Défendre les intérêts des membres. Contrairement à d’autres syndicats, incluant la CSN, le SDI et l’AFPC n’ont pas accepté l’entente Phénix proposée par le gouvernement. Alors que la CSN se contente d’une clause remorque, nous continuons à lutter pour une meilleure entente.

Tel que mentionné plus haut, gardez l’œil ouvert pour d’autres communications du SDI au cours des prochaines semaines. Entre-temps, si vous avez des questions à propos de votre syndicat ou concernant des informations véhiculées par d’autres, n’hésitez-pas à contacter votre présidente ou votre président de succursale.

En toute solidarité,
L’Exécutif national du SDI


Autres articles sous:

Le SDI salue le rapport du vérificateur général sur le harcèlement et la violence en milieu de travail

CIU Flag / Drapeau du SDI

19 février 2020

Nous applaudissons le rapport du vérificateur général selon lequel l’Agence des services frontaliers du Canada et le Service correctionnel du Canada étaient conscients des problèmes de harcèlement, de discrimination et de violence en milieu de travail, sans toutefois prendre les mesures nécessaires afin d’enrayer le problème. Le rapport du vérificateur général confirme ce que le […]