Dates de négociation fixées pour le groupe FB ; dédommagement Phénix pour tous les membres à l’ASFC

4 septembre 2020
Photo d'un agent des services frontaliers avec les mots négociations - groupe FB

Tous les membres de l’AFPC qui travaillent à l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) recevront un dédommagement Phénix, pendant que la négociation se poursuit pour les membres du groupe FB.

L’an dernier, le gouvernement a tenté de régler ce dossier en proposant à peine cinq jours de congé encaissables. L’AFPC a rejeté cette offre parce qu’elle n’était pas équitable et qu’elle était loin de compenser le préjudice causé par le fiasco du système de paye.

L’AFPC a plutôt négocié une entente nettement supérieure qui prévoit le paiement d’une somme forfaitaire de 2 500 $ à tous les membres touchés directement ou indirectement par les ratés de Phénix. Cette nouvelle entente est bien meilleure que celle prévoyant cinq jours de congé qu’ont acceptée par la CSN/UCCO-SACC, l’IPFPC et tous les autres agents négociateurs fédéraux.

L’entente s’applique, indépendamment du processus de négociation, à tous les membres de l’AFPC qui travaillent à l’ASFC, qui seront ainsi indemnisés après plus de quatre années de difficultés causées par le système de paye Phénix.

Elle comprend trois volets : 

  • un dédommagement général universel (somme forfaitaire de 2 500 $);
  • une amélioration du processus de réclamation pour dépenses personnelles et pertes financières;
  • une indemnisation pour dommages graves et autres cas démontrables.

Vu le temps qu’il faudra pour mettre en œuvre la convention collective et traiter la paye rétroactive de plus de 120 000 membres, nous prévoyons du retard dans le versement de l’indemnité. Cependant, l’employeur s’est engagé à concilier ces priorités pour traiter le dédommagement le plus vite possible.

Pour plus de détails, veuillez lire notre résumé de l’entente et consulter notre foire aux questions.

Dates fixées pour les négociations du groupe FB

La prochaine séance de négociation doit avoir lieu du 23 au 25 septembre. Il reste plusieurs points en litige avec l’ASFC et le Conseil du Trésor, qu’il s’agisse de l’horaire des quarts de travail, du temps d’entraînement au maniement des armes à feu, du congé avec étalement du revenu ou de la protection contre la prise de mesures disciplinaires excessives par la direction. Étant donnée la chronologie de la dernière ronde de négociation, nous sommes actuellement moins avancés que d’autres groupes fédéraux qui viennent de conclure des ententes de principe. 

Comme toujours, nous entendons conclure une entente juste et équitable qui fera de l’ASFC un meilleur endroit où travailler.

Pour connaître nos revendications et les propositions de l’employeur, visitez les pages syndicatafpc.ca/groupe-fb et ciu-sdi.ca/fr/issue/fb-group-bargaining. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution du dossier.

La version originale de cet article a été publiée sur le site de l’AFPC.


Autres articles sous: ,