Mois de l’histoire des Noirs 2021 : Mettons fin au racisme anti-noir

1 février 2021
Bannière pour le mois de l'Histoire des Noirs 2021

Février est le Mois de l’histoire des Noirs. Profitons-en pour souligner et célébrer les multiples contributions des femmes et des hommes noirs, qu’ils soient de descendance caribéenne ou africaine, à l’histoire et à l’essor de notre pays et au mouvement syndical canadien.

C’est un mythe que le Canada est un modèle de diversité et d’inclusion. La réalité, c’est qu’il n’y a ni équité ni égalité pour les personnes noires ou de descendance caribéenne ou africaine au Canada. Malheureusement, leur histoire et leurs expériences sont souvent ignorées ou vues sous l’angle du colonialisme. Et le racisme rampant nous rend souvent sourds aux revendications des personnes noires.

L’année dernière, la vie quotidienne s’est arrêtée brutalement en raison de la pandémie. Peu après, le monde a été témoin du meurtre brutal de George Floyd, un Noir tué délibérément et violemment par la police. On a – enfin! – reconnu l’existence d’un racisme anti-noir systémique bien ancré dans les forces de l’ordre et la société tout entière. Les personnes noires qui sont régulièrement victimes de racisme savent que ce meurtre n’était pas un incident isolé, mais plutôt un acte qui se répète depuis l’époque de l’esclavage. Le meurtre de George Floyd est un autre exemple de l’incapacité de la société à valoriser la vie des Noirs.

La mort de George Floyd a mobilisé les gens autour de la lutte contre le racisme anti-noir systémique. Partout sur la planète, on passe à l’action : tables rondes, ateliers, manifestations, comités pour la diversité et l’inclusion sur le lieu de travail, publication de reportages dans les médias, collecte de données ventilées, élaboration de stratégies antiracistes, etc. Par exemple, le gouvernement fédéral canadien s’est récemment engagé à lutter contre le racisme systémique dans la fonction publique fédérale et dans la société. Il ne faut pas perdre de vue cependant que le racisme anti-noir est omniprésent et que, pour l’extirper, il faudra transformer la société et les attitudes. Il faudra aussi que les gens apprennent activement à se débarrasser de leurs préjugés inconscients. Enfin, il faudra condamner et responsabiliser ceux qui résistent à la lutte contre le racisme anti-noir et qui défendent la suprématie des Blancs.

De nombreuses voix d’origine noire, caribéenne ou africaine réclament la justice, l’équité et l’égalité dans nos lieux de travail et nos communautés. Entendons-les. Reconnaissons leurs contributions. Valorisons leur vie. Il est temps de tourner la page sur le racisme systémique anti-noir, car la vie des Noirs compte.

L’AFPC vous invite à célébrer le Mois de l’histoire des Noirs. Tout au long de février, nous publierons sur notre site des témoignages de militantes et militants noirs ainsi que des capsules sur leur histoire et leurs réalisations. Joignez-vous à la conversation et faites partie du changement.

La version originale de cet article a été publiée sur le site de l’AFPC.


Autres articles sous: