Les agents des services frontaliers décrochent une entente quelques heures après le début de la grève aux douanes

6 août 2021

Après une intense séance de négociation de plus de 36 heures, l’Alliance de la Fonction publique du Canada et le Syndicat des Douanes et de l’Immigration ont conclu une entente de principe avec l’Agence des services frontaliers du Canada le vendredi 6 août en après-midi pour les 9 000 employés de l’ASFC.

« On est soulagés que l’ASFC et le gouvernement aient finalement présenté des solutions aux enjeux qui préoccupaient le plus nos membres, ce qui a évité de prolonger le conflit de travail », déclare Chris Aylward, président national de l’AFPC. « Cette entente témoigne de la ténacité et du dévouement incroyables de notre équipe de négociation, qui a travaillé toute la nuit pour y arriver. »

« On est aussi très reconnaissants de l’appui de nos membres, qui ont fait pression sur le gouvernement aujourd’hui à tous les aéroports et postes frontaliers du pays. On n’aurait pas pu y arriver sans eux. »

Cette entente met immédiatement fin à la grève du zèle qui a commencé à 6 h ce matin et assure le retour normal de la circulation transfrontalière alors que le gouvernement se prépare à accueillir les voyageurs américains pleinement vaccinés à partir de lundi.

« Les employés de l’ASFC sont essentiels à la sécurité de notre pays et bravent la pandémie depuis les tout débuts, sans même bénéficier de l’aide nécessaire de leur employeur », ajoute Mark Weber, président national du SDI. « Après trois ans de négociations, on a enfin réussi à régler des problèmes de longue date, ce qui aidera grandement nos membres à se sentir valorisés et en sécurité au travail. »

Les négociations avaient commencé en janvier 2019, mais ont été rompues en décembre 2020, lorsque le syndicat a déclaré l’impasse. En mai dernier, le syndicat s’est prononcé devant la commission de l’intérêt public, qui a formulé une série de recommandations non exécutoires dans son rapport en juillet. Après un vote de grève national en juin et en juillet, l’AFPC-SDI a annoncé qu’il avait un mandat de grève très clair et a présenté un avis de débrayage le 3 août. La grève du zèle a été entamée partout au pays le 6 août à 6 h (HAE).

Voici les faits saillants de l’entente de principe : 

  • entente de quatre ans (de 2018 à 2021) avec des augmentations de salaire de 2 % par année en moyenne;
  • de meilleures protections contre les mesures disciplinaires excessives au travail;
  • création d’un comité national mixte qui s’attaquera au climat toxique à l’Agence;
  • indemnité de repas pour les membres en uniforme, semblable à celle qui est offerte par la majorité des organismes d’application de la loi;
  • engagement de l’employeur à faire avancer la question de la retraite anticipée;
  • meilleur mécanisme de règlement des griefs;
  • congé pour cause de violence familiale;
  • bonification de différents congés et indemnités.

Cet article a également été publié sur le site de l’AFPC.


Autres articles sous: ,