2000 : Gilets pare-balles

12 mars 2019
Photo d'une ASF avec le mot Victoires en avant-plan

À chaque deux semaines, nous publions un court article présentant une victoire ou un événement d’importance dans l’histoire de notre syndicat. Voici le deuxième de la série.

Au tournant du millénaire, après des années de pression du syndicat, le gouvernement n’avait toujours pas fourni de gilets de protection en nombre suffisant aux agentes et agents frontaliers. Par le biais de lobbying dans les années 90, le SDI (alors CEUDA) avait réussi à convaincre l’employeur de commencer à fournir des gilets pare-balles à ses agents. En 1999, toutefois, le gouvernement n’avait acquis que 400 gilets pour l’ensemble du Canada, allant parfois jusqu’à distribuer ceux-ci aux agents de certains bureaux au moyen d’une loterie.

Confronté à un employeur refusant de fournir de manière opportune des gilets pare-balles adéquats à tous les agents, le syndicat lance alors une vaste campagne de sensibilisation, attirant l’attention de diverses associations policières américaines. Peu après, en geste de solidarité bien médiatisé, ces associations font don de centaines de gilets au syndicat.

Suite à cette humiliation, le gouvernement cède et annonce début 2000 que le budget nécessaire serait alloué afin de garantir un gilet à tous les agents des services frontaliers. Aujourd’hui, grâce au SDI et à ses membres, ces gilets font partie de l’équipement standard mis à la disposition de tous les agents des services frontaliers.

Photo d'une ASF avec texte expliquant l'accès aux gilets pare-balles grâce au syndicat (même texte que sur la page)

Cliquez sur l’image pour la version agrandie.

Pour en savoir plus à propos de nos victoires, visitez la page suivante, et suivez-nous sur les médias sociaux (#victoiresduSDI).


Autres articles sous: