Author Archives: Pierre St-Jacques

Groupe FB : paiements rétroactifs et augmentations salariales

Après quatre années de négociations et la ratification d’une entente, les membres du groupe FB sont sans doute impatients de voir les nouveaux taux de rémunération mis en application et de recevoir le paiement rétroactif qui leur est dû. Comme vous le savez, l’entente a été signée le 3 juillet 2018 et l’employeur a 150 jours calendrier (c.-à-d. jusqu’au 30 novembre 2018) pour verser les augmentations salariales et paiements rétroactifs.

L’employeur a affiché un message sur Atlas jeudi dernier pour informer les employés qu’ils peuvent s’attendre à recevoir les augmentations salariales et les paiements rétroactifs à compter de demain, le 5 septembre 2018. Cependant, l’employeur précise que certains ajustements de rémunération rétroactifs devront être traités manuellement et par conséquent, « des employés pourraient toutefois recevoir leur paiement rétroactif ou leur augmentation salariale après cette date ».

On nous a informé que certains membres FB ont contacté l’employeur pour se plaindre des retards de paiements. Il est important de noter que les personnes visées par ces plaintes sont nos consœurs et confrères du groupe PA. Depuis plus de deux ans et demi, ils vivent un stress épouvantable à cause du système de paye Phénix et, malheureusement, doivent continuer à travailler avec ce système défaillant. Malgré la pression qu’ils subissent, ils travaillent d’arrache-pied en vue de respecter le délai.

Selon le message affiché sur Atlas, les employés qui n’ont pas reçu de paiement rétroactif ou d’augmentation salariale d’ici le 31 octobre 2018 sont priés de communiquer avec leur bureau de rémunération.

Nous remercions à l’avance les membres du SDI qui se conformeront à cette demande afin que nos consœurs et confrères qui font des heures supplémentaires et qui travaillent la fin de semaine puissent consacrer leur temps et énergie à s’attaquer aux tâches qui les attendent. Ils ont beaucoup de pain sur la planche et méritent notre appui !

Exprimer sa solidarité avec le syndicat : l’AFPC-SDI gagne sa cause

Boots with orange shoelaces / Bottes avec lacets oranges

L’AFPC-SDI a réussi à casser la décision de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) interdisant aux agents des services frontaliers de manifester ouvertement leur solidarité avec leur équipe de négociation.

À l’automne 2017, les agents des services frontaliers se sont mis à porter des lacets orange pour montrer qu’ils appuyaient leur équipe de négociation. Et lorsqu’ils ont commencé à les utiliser comme bracelet ou attache-cheveux, l’ASFC a répliqué immédiatement : les lacets ne se portent que sur les chaussures.

Dans un jugement rendu récemment, la Commission des relations de travail et de l’emploi dans le secteur public fédéral (CRTESPF) a réaffirmé le droit des travailleurs syndiqués à participer à des activités syndicales légitimes. Et le port de lacets orange, que ce soit pour lacer des chaussures, attacher ses cheveux ou porter au bras, en est une.

La Commission a conclu que l’interdiction de l’employeur était une pratique de travail déloyale et violait la convention collective. Elle a ajouté qu’il n’y avait aucune preuve que la santé ou la sécurité de quiconque serait en fait menacée par l’utilisation de ces lacets.

L’employeur n’a rien à dire sur l’expression de la solidarité

La décision est très claire : l’ASFC ne peut dicter à son personnel la façon dont ils expriment leur solidarité avec leur équipe de négociation. S’il y a un problème, une interdiction générale n’est pas la solution. L’employeur ne peut pas non plus invoquer des problèmes de santé et sécurité non vérifiés pour nier les droits des travailleuses et travailleurs.

La population canadienne fait confiance à nos membres pour les protéger contre le terrorisme, intercepter les marchandises illégales et lutter contre les activités criminelles. Selon la Commission, il n’y a donc aucune raison que l’employeur ne fasse pas confiance à leur jugement en ce qui concerne leur sécurité et le port des lacets.

À la décision s’ajoute l’ordonnance suivante : que l’employeur affiche la décision pendant 90 jours sur son intranet et dans tous les endroits où travaillent les agents des services frontaliers.

Une version de cet article a été publiée sur le site de l’AFPC.

Déclaration au sujet de la fusillade survenue à Fredericton

Fredericton

Deux membres des forces de l’ordre et deux civils ont tragiquement perdu la vie lorsqu’ils ont été tués par balle le 10 août 2018 à Fredericton, au Nouveau-Brunswick. Les policiers Lawrence Robert « Robb » Costello et Sara Mae Helen Burns sont décédés dans l’exercice de leurs fonctions en intervenant en réponse à cette fusillade qui a également causé la mort des civils Donald « Donnie » Robichaud et Bobbie Lee Wright.

Cet événement à la fois triste et sinistre nous rappelle le caractère altruiste du travail que des agentes et agents de la paix tels que Robb Costello et Sara Burns effectuent tous les jours, malgré les conséquences parfois fatales. Faisant preuve de courage face à l’adversité, les agents Costello et Burns ont sacrifié leur vie pour protéger leurs concitoyennes et concitoyens.

Toutes nos pensées sont avec la population de Fredericton et du Nouveau-Brunswick, ainsi qu’avec l’ensemble de la communauté de l’application de la loi, alors que nous offrons nos plus sincères condoléances aux familles, amis et collègues des défuntes et défunts.

Conférence sur la négociation pour le groupe FB : invitation aux groupes d’équité

L’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) invite les membres des groupes d’équité à participer à la conférence nationale sur la négociation pour le groupe Services frontaliers (FB).

L’invitation s’adresse aux militantes et militants des groupes d’équité (membres autochtones, racialisés, LGBTQ2+ et ayant un handicap), aux membres des comités régionaux des femmes (CRF) et aux jeunes militantes et militants de 35 ans ou moins.

Conférence nationale sur la négociation pour le groupe FB

  • Du 10 au 12 octobre 2018
  • Hôtel Marriott Residence Inn, 161, rue Laurier, Ottawa, ON
  • Élément : le Syndicat des douanes et de l’immigration (SDI)

L’objectif de ces conférences est d’établir l’ordre de priorité des revendications qui seront abordées lors des prochaines rondes de négociation.

Il est crucial que tous les groupes participent au processus de négociation collective. C’est pourquoi nous encourageons les membres des groupes d’équité, les jeunes membres et les membres des CRF à participer aux conférences afin d’y soulever les questions d’équité importantes qui seront présentées à la table de négociation.

Comment s’inscrire?

Critères d’admissibilité à la conférence nationale sur la négociation pour le groupe FB :

  • travailler à l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC);
  • occuper une charge syndicale au sein du SDI, ou
  • faire preuve de militantisme syndical.

Ça vous intéresse? Présentez votre candidature avant le 17 août pour courir la chance de participer à la conférence.

Une version de cet article a été publiée sur le site de l’AFPC.

Négociations PA, EB, TC et SV : lettre aux députés

Négociations

En dépit des nombreux problèmes de paye que cause Phénix depuis déjà deux ans, nos membres continuent d’aller travailler pour offrir des services essentiels aux Canadiennes et Canadiens. L’AFPC demande au gouvernement de leur offrir une convention collective qui reconnaît la valeur de leur travail et leur dévouement à l’égard de la population.

Continue reading